Visiter Nice : que faire et où manger ?

La ville de Nice est étonnante, déroutante et incroyablement dépaysante. Arrachée au Royaume du Piémont-Sardaigne en 1860, la ville s’est peu à peu appropriée sa nouvelle identité française tout en gardant un précieux souvenir de son histoire et sa tradition italiennes.

Nice c’est un mélange d’architecture mêlant Palazzo italien aux immeubles d’Art Déco, c’est aussi un carrefour des civilisations avec ses différentes vagues migratoires venues du Maghreb, d’Italie et de Russie.

Nous vous disons tout ce qu’il y à faire et à voir dans la ville de la Côte d’Azur !

Nice, la dolce vita

Aussitôt arrivés et aussitôt vous ressentez cette drôle d’atmosphère. Il fait beau. Nice jouit en effet de l’un des plus hauts taux d’ensoleillement de France avec plus de 300 jours de soleil par an. Quel plaisir de pouvoir manger en terrasse en plein mois de février.

Située sur les bords de la mer Méditerranée avec sa célèbre Promenade des Anglais longue de sept kilomètres, le chef-lieu des Alpes-Maritimes offre une ambiance agréable de vacances tout au long de l’année. Il est vrai que la situation doit être différente entre juin et septembre avec les touristes, les hautes températures, et les nuisances qui en découlent mais l’arrière-saison est absolument délicieuse. Fuyez la grisaille du nord (soyons honnête!) pour savourer un petit bout de soleil.

Accès et transports

Nous avons décidé de prendre le vol de la compagnie low-cost Easyjet depuis Nantes avec un prix attractif à 68 EUR aller-retour. Admettez que le prix est imbattable compte tenu de la distance et du peu de temps que vous mettez pour y arriver : 1H30 (au lieu des neuf heures en train via Paris). Les plus grandes villes sont naturellement reliées à l’aéroport de Nice, telles que Paris ou Lyon mais c’est aussi le cas de plus petits aéroports comme Brest, Rennes ou Caen. Bien entendu, l’aéroport de Nice dessert également les quatre aéroports de l’Île de Beauté.

L’aéroport de Nice est très facilement accessible depuis le centre-ville. La ligne 2 dessert les terminaux 1 et 2 à la vieille ville en une trentaine de minutes, des bus desservent également les villes de la Côte d’Azur. Le trajet coûte 1,5 EUR.

A voir à Nice

Rien de mieux que de marcher dans la vieille ville et se perdre dans ses ruelles étroites. On trouvera des petits bijoux d’architecture :

  • La caserne Rusca : l’ancien couvent Saint-Dominique bâti à la fin du XVIIIème siècle qui est depuis une trentaine d’années une annexe du palais de justice située en face du bâtiment historique.
  • La tour de l’Horloge : située sur la place du Palais, elle a été reconstruite après le siège de la ville par les troupes de Louis XIV en 1704.
  • La Cathédrale Saint-Réparate de Nice : magnifique cathédrale donnant sur une petite place typiquement italienne, elle fut bâtie en 1650 et est le siège du diocèse de Nice. L’intérieur caractérise les édifices religieux du catholicisme italien et elle est dotée d’un très beau dôme coloré. Prenez de la hauteur pour apercevoir la richesse de son ornementation.
  • L’Eglise Saint-Jacques-le-Majeur de Nice : enclavée au cœur de plusieurs immeubles du vieux-centre, cette église de style baroque a été fondée par les Jésuites au début du XVIIè siècle.
  • Le Château de Nice : la balade qui vous mènera sur les hauteurs de Nice vaut le détour. Vous y accédez facilement en remontant les marches de la rue du château. L’ouvrage qui siégeait sur la colline a été entièrement démonté sur ordre de Louis XIV en 1706. Aujourd’hui des parcs et jardins vous permettent de jouir d’une vue panoramique sur la vieille ville de Nice, le front de mer, la Promenade des Anglais d’un côté et le port Lympia de l’autre.
  • Tous les jours à 12H, un coup de canon est tiré en hommage à l’écossais Sir Thomas Coventry. Ce dernier avait pris l’habitude de tirer un coup de canon pour signaler à sa femme qu’elle pouvait commencer à lui préparer le déjeuner. Lors de son retour en terres écossaises, le Sir a souhaité que la tradition perdure en donnant une somme d’argent à la mairie de Nice et depuis ce jour, et le vote d’un arrêt municipal, chaque midi est signalé d’une manière singulière.
  • La Cathédrale Saint-Nicolas de Nice : cet édifice religieux orthodoxe bâti en 1903 est un site architectural exemplaire. Grâce à une communauté russe importante depuis la seconde moitié du XIXè siècle, la construction d’une chapelle a été décidée par la famille impériale de Russie suite au décès du tsarévitch Nicolas Alexandrovitch de Russe à l’âge de 21 ans des suites d’une méningite. Aujourd’hui, vous pouvez entrer à l’intérieur de l’édifice (aucune photo n’est acceptée) avec des visites commentées en français par l’un des membres de la cathédrale. C’est relativement petit à l’intérieur mais les détails sont fort beaux.
  • Le cours Saleya : cette voie piétonne située à proximité immédiate du front de mer est le lieu du marché des fleurs du dimanche. Elle abrite depuis peu la statue de Monsieur Jacques Chirac, dont l’un des doigts a été amputé quelques jours après son inauguration. Pauvre Monsieur Jacques !
  • La place Masséna : il s’agit de la place centrale de Nice. Là où les tramways se croisent et où les gens se donnent rendez-vous. La place tient également une position de choix pour l’organisation du carnaval annuel et autres manifestations culturelles.
  • La Promenade des Anglais : vous passerez devant de très beaux ouvrages architecturaux, de l’Opéra de Nice, au musée de la Villa Masséna en passant par le célèbre hôtel Negresco.

Où manger à Nice

Nous allons sélectionné trois adresses pour trois occasions de votre journée :

Un déjeuner sur le pouce et élaboré à Saj (35 rue Droite, Nice) :

Situé dans le vieux Nice, ce restaurant libanais et aux influences crétoises offre une alternative raffinée aux déjeuners sur le pouce. Saj, c’est ce pain libanais cuit sur une surface bombée qui peut être garni des plus douces saveurs orientales. L’intérieur du restaurant est doux, cozy, on s’y sent presque comme chez soi. La terrasse minuscule dans l’étroite ruelle nous a tapée dans l’œil ! Nous avons choisi une formule du jour avec une soupe butternut, un tabouleh libanais et au quinoa, un houmous maison délicieux avec du pain Saj ; et un pain fourré à la fêta, huile d’olive, tomate. Les prix sont un peu chers mais comme partout dans la ville (18 EUR environ pour le menu du jour). L’accueil y est agréable, bienveillant et le propriétaire est aux petits soins. Il y a à l’intérieur du petit restaurant de la lecture au mur grâce à leur mur politique avec des illustrations représentant les manifestations actuelles à Beyrouth.

Un goûter gourmand et chocolaté à la Patisserie Lac (12 rue de la Préfecture et dans d’autres endroits à Nice) :

La maison Lac est une affaire familiale gérée par un couple Valérie et Pascal Lac depuis 1995 et qui a obtenu des précieuses récompenses à travers les années. Nous avons dévoré l’Andoa (4,5 EUR) qui est un sablé au praliné croustillant déposé sur une dacquoise moelleuse aux amandes et noisettes le tout sublimé par une mousse au chocolat noir Pérou 70%. Le Désir est également délicieux, un gâteau chocolaté au biscuit de noisette et praliné croustillant. Il y a plusieurs boutiques à Nice, mais celle du centre-ville est la mieux située et comblerera votre faim après une longue marche.

Un dîner entre amis à L’Atelier de Julien (39 rue Beaumont, Nice)

L’Antre de la pizza généreuse et copieuse. Cette adresse mérite le détour rien que pour sa pizza Big Mamma d’un kilo à la pâte épaisse et à la garniture riche. Produits de qualité, service un peu moins sympathique qui veut nous faire partir au plus vite et qui nous demande régulièrement si nous avons terminé. Pizzas entre 12 et 22 EUR.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s