Le village coloré de Trentemoult

Les villes, ces espèces de vastes étendues urbaines sans délimitation et sans âme. Nous sommes tous contraints d’y vivre et d’y travailler et nous tentons à chaque occasion de la quitter pour aller voir ailleurs, nous reconnecter à la nature et retrouver un sens au mot « bonheur ». Et si nous vous disions que vous pouvez être complètement dépaysé en ne partant pas trop loin de Nantes, nous croiriez-vous ? Impossible n’est pas nantais, et il vous suffira pas plus de dix minutes de votre temps pour rejoindre en bateau le village de pêcheurs de Trentemoult.

ACCES A TRENTEMOULT

Le village de Trentemoult dépend de la ville de Rezé, vous pouvez par conséquent y accéder en voiture ou en transports en commun (bus ou bicloo).  Il se situe juste derrière la zone commerciale d’Atout Sud, et on aurait du mal à le croire tant le calme régnant dans les allées colorées de Trentemoult est reposant. La majorité des visiteurs débarquent à Trentemoult par bateau grâce aux navettes du Navibus (arrêt : Trentemoult Roquios). Celles-ci se prennent depuis la gare maritime et vous font accéder au village en à peine dix minutes de traversée. Simple et efficace ! Vous aurez l’occasion de découvrir Nantes sous un autre œil et admirer la butte Ste-Anne, la fresque de street-art des quais et le Hangar à Bananes de l’Île de Nantes.

UN VILLAGE DE PECHEURS

Les trentemousins étaient reconnus pour leur pratique de la pêche qui embarquaient à bord de petites barques à fond plat, les barges. Une pratique qui les menaient jusqu’à La Rochelle ou Lorient, ou plus près, dans la baie de Mesquer sur la côte ligérienne.

Las de la pêche, certains décidèrent de se lancer dans le commerce maritime faisant de Trentemoult l’un des foyers majeurs pour l’enrolement des futurs officiers de commerce de la région de Nantes.

Le village connut un déclin lent à partir de la fin du XIXè siècle jusqu’à être considéré comme un lieu insalubre à l’Après-Guerre. Il faut attendre les trente dernières années pour voir l’image d’une nouvelle Trentemoult avec d’abord le tournage du film La Reine blanche en 1990 puis la création de la liaison de Navibus avec Nantes dès 2005 et enfin d’un gros travail de mise en tourisme des lieux orchestré par les organismes publics de la ville. Trentemoult fait d’ailleurs partie du tracé de la ligne verte du célèbre Voyage à Nantes.

DES RUELLES ET MAISONS aTYPIQUES

Les allées sont étroites au sein du village. Nous vous conseillons de vous y perdre, de prendre et reprendre les mêmes allées, de vous retourner. Tout est une question de perspective. Les maisons disposent tous de la même conception : maisons à trois étages avec le premier niveau occupé par le cellier, la pièce d’habitation au second et le grenier au dernier. Le village de Trentemoult connut de nombreuses crues qui nécessitèrent des aménagements particuliers et d’adapter le logis trentemousien en conséquence.

Certaines maisons, plus cossues et avec des jardins exotiques, furent bâties à la fin du XIXè siècle. Ces maisons appartenaient aux riches capitaines du village qui se sentaient à l’étroit dans les maisons biscornues du centre.

Vous pourrez y passer une matinée entière à découvrir les détails de ces maisons atypiques et de vous enquérir de la quiétude des lieux. L’ambiance y est vraiment douce sur place, les habitants vivant dans un esprit de solidarité et de fraternité (si, si, c’est encore possible en 2020). Laissez-vous porter par la tranquillité !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s